Devenir Animatrice Activ’Action

Les journées passent, sans que je ne m’en rende bien compte. Nous voilà jeudi, et j’ai 100.000 choses à faire. Enfin je me penche sur l’écriture de cet article. Quelques jours déjà qu’il me trotte en tête et que je n’arrive pas à l’écrire. Je ne sais pourtant pas pourquoi ! Bref, le voilà !

Développement d’une nouvelle compétence : l’animation d’atelier !

Je vais vous parler aujourd’hui, de ma nouvelle qualité de bénévole… Je suis Activ’Animatrice, depuis peu, pour l’association Activ’Action.

Je participes aux ateliers Activ’Action depuis un peu plus d’un an maintenant. J’ai participé à une dizaine, pas tout à fait, d’ateliers. Activ’Boost, Activ’Jump, Activ’Up.

Mais, qu’est-ce Activ’Action ? et tous ces truc machin chose « Activ » ?

Pour faire court, cette association permet aux personnes qui passent par une période de « chômage » de partager le temps d’un atelier, sur des sentiments très négatifs, et de ressortir au bout de 3 heures, avec des outils, et rempli de la conviction qu’ils ont des compétences et des qualités.

Et oui, la période de chômage n’est pas évidente. Nous finissons bien souvent par tourner dans notre bocal comme un poisson rouge ! Tu sais, ce petit animal qui passe ses journées à tourner en rond, car il a une capacité de mémoire de quelques secondes ! Ben, être chômeur, au bout d’un moment, c’est ça ! Nous nous perdons à vouloir ressembler aux offres, et nous oublions qui nous sommes ! (Je précise que je ne réponds jamais pour ressembler à une offre ! Je réponds toujours en étant moi… Simplement c’est quelque chose que j’ai déjà entendu d’autres personnes qui sont dans la même situation… Mais qui sait, peut-être devrais-je changer de fusil d’épaule ? Mais là question n’est pas la aujourd’hui… J’en reviens à mes moutons ! )

Et l’atelier alors ?

L’atelier Activ’Boost va nous permettre de transformer une période de recherche d’emploi en une véritable opportunité de réflexion, de rencontres et d’apprentissage, permettant ainsi de révéler le potentiel de chaque individu.

Cet atelier permet de rencontrer de nouvelles personnes et d’échanger avec elles. Trouver des solutions pour améliorer son quotidien et transformer le chômage en une période constructive. Prendre conscience de ses forces et se reconnecter avec ses envies, dans le but d’entamer une réflexion vers un retour à l’emploi satisfaisant. Activer des compétences savoir-être et relationnelles.

Donc, j’en arrive à ce que je vais y faire à cet atelier ! A comment je m’y suis préparée pour l’animer ! Au bilan final !

Mardi 21 février 2017 :

Ma première co-animation d’un Activ’Boost !

Mouai ! Je ne vous explique même pas dans quoi je me suis encore embarquée ! Enfin… En fait, c’est la question que je me suis posée, et reposée, durant la demi-heure de trajet jusqu’à la salle de formation.

Ha oui ! Mais j’oubliai ! Avant !

Comment m’est venue l’idée

Après chaque atelier, est proposé par l’animateur de recevoir la newsletter, de s’inscrire sur la page privé Facebook, et … pourquoi pas de prendre la relève et de devenir Activ’Animateur pour l’association !

J’y ai vu un défi ! Un challenge ! Une opportunité !

Et puis, pourquoi pas moi ?

J’ai déjà organisé je ne sais combien de manifestations grâce au site OVS ! (en fait, je crois que j’en étais à 300 organisations de soirées, journées touristiques, randonnées et autres sorties diverses jusqu’en août 2014).

J’ai déjà voulu faire, d’ailleurs, à l’époque, des ateliers d’aide à la recherche d’emploi !

Alors, pourquoi pas moi pour animer un Activ’Atelier ?

En plus, cette fois-ci, on allait d’abord m’apprendre ! M’apprendre à gérer les situation, m’apprendre à faire émerger les idées au travers de l’équipe présente !

Wouahou ! Quelle belle opportunité pour moi que voilà !

Période dite de « formation »

Fastoche ! Fabien qui est l’un des co-fondateur de l’association a prévu des séances via skype de formation. Pourquoi skype et pas dans une salle ? Ben… Car il y a des personnes venant de partout ! Certes principalement de grandes villes françaises, mais, aussi de la Belgique, du Bénin, etc ! Activ’Action se veut présente partout où il y a de la demande !

Donc, me voilà à faire rapidement connaissance avec d’autres personnes étant dans la même situation que moi. Magique !

J’adore !

Puis, j’ai pu ensuite éditer les différents « ‘guides » et autres documents. M’imprégner du déroulement de l’atelier. Nous avons également vu comment faire face à certaines situations.

Et puis, voilà qu’il faille que je me prépare ma première co-animation.

Ma préparation

J’ai repris le guide pour l’organisation de l’atelier. Et je me suis fais mon « déroulé » de l’animation, avec mon timing. Préparé l’intro avec les mots clés que j’aimerai dire, etc… Bref, quelques heures de travail !

Et puis voilà ! Nous y arrivons ! Enfin… J’y arrive ! Au jour J ! Celui pour lequel me voilà excitée ! Mais, j’ai peur ! Et si je n’y arrive pas ? Et si .. Mais au fait, dans « quoi j’m’aventure là !!!! » ! Mais pourquoi j’fais ça ???? 

Faut vraiment que j’sois malade !!!!! 

Ouai ! p’t’être, mais en attendant, tu t’y es engagée ! et tu vas l’faire ma p’tite ! 

Jour J

L’atelier c’est très bien passé pour une première ! Ensuite, il est vrai que c’était une co-animation, et que j’avais déjà travaillé avec la co-animatrice. Certes j’étais avant participante et non pas animatrice ! Mais je la connaissais déjà !

Un p’tit bout de femme dynamique, bienveillante, qui aime partager avec les gens ! Je vais te faire une nouvelle confidence, je suis tombée sous le charme de sa personnalité !

Bref, revenons à mon co-atelier ! (il ne faudrait pas la faire rougir si elle devait lire mon billet de blog 😉 )

Le Bilan

Non, je ne vais pas écrire ici le bilan de mon premier atelier. J’ai des points à travailler. Je les ai tous noté, pour m’améliorer pour ma prochaine co-animation. (Parce que oui, il y aura une seconde, prévue le 22 mars prochain, normalement).

Par contre, je vais vous donner certains éléments qui en sont ressortis.

Je suis une personne bienveillante ! Et que j’ai le droit d’être moi, avec ma personnalité ! Et …. on m’a formellement interdit d’abandonner mon idée de la co-animation.

Tu l’as bien compris… Oui.. En réalité, je suis sortie de l’atelier, vidée. Parce qu’à mes yeux, je me suis plantée sur un point et j’ai ensuite eu des difficultés à reprendre le fil. Mais, en fait, maintenant, j’ai compris ! Donc la prochaine fois, je ne me ferai plus avoir sur cet exercice en particulier.

Egalement, je ne m’interdirai pas d’être moi. En fait, c’est ma personnalité et ce que je suis, qui contribuera à la réussite et à la richesse de l’atelier !

D’ailleurs, je me suis même fixé un nouvel objectif pour la prochaine fois. La gestion du timing !

Quant aux mots, eux, viendrons !

Et puis, la grande question à me poser avant le prochain atelier, ce ne sera pas : « ‘Mais dans quoi je me suis embarquée » mais :

« Pourquoi je suis là ? »

Les réponses à cette question, me permettrons d’apporter le meilleur de moi !

Suite des aventures

Quelques jours sont maintenant passés. Et me voilà encore plus confiante ! Car j’apprends aujourd’hui à donner ! J’apprends à partager mon savoir ! Et toujours de manière bienveillante !

En fait, quand je fais un bilan des actions que je mène aujourd’hui, c’est quelque part pour pallier tout ce dont j’ai pu manquer durant mon enfance et adolescence.

J’avais une professeur de français qui m’avait dévalorisée. Au lieu de pousser mes capacités, elle les amoindrissait  ! Au lieu de m’encourager, elle me traitait d’incapable ! Bref, une prof qui laisse de sacrés marques !

Aujourd’hui, j’ai compris tout cela ! J’ai compris que les limites que j’ai, les obstacles, venaient bien souvent de ma propre perception ! Et puis, si quelques personnes croient en moi, pourquoi pas moi !

Et oui, je le fais !

Et voilà que j’ai déjà plein d’idées ! Et j’espère très bientôt pouvoir les faire partager avec mon futur employeur ! Et me connaissant, une fois que je serai intégrée dans une nouvelle équipe, j’aurai encore plus de merveilleuses idées, et qu’ensemble, nous les réaliserons ! Oui, je suis super enthousiaste ! J’ai si hâte ! Je me surprends aussi, grâce à tout cela, à être créatrice !

Je suis créatrice de mon avenir !

 

Allez hop, j’ai encore une p’tite heure pour préparer mon Activ’Drink de ce soir. Je profite de cet atelier pour faire découvrir l’association, et avec celles et ceux qui ont déjà fait un atelier, nous pourrons partager sur des actions que nous avons mis en place, et du « bilan » de celle-ci !

Bref, que du bonheur !

A plus tard !

Sandrine, dite LaPtiteAlsacienne

cropped-20170216-blogueuse-en-herbe-photo-profil-fb.png

 

 


Pour découvrir l’association :

fse-activboost

 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s