L’art de la procrastination

Ou celui qui remet tout au lendemain

Un proverbe espagnol dit « Demain est souvent le jour le plus chargé de la semaine ». Ce qui signifie bien que nous remettons les choses toujours au lendemain. Belle illustration pour définir l’art de la procratination !

Mais, qu’est-ce exactement ce que j’appelle « l’art de la procrastiner » ?

Vous savez, ce client que vous n’appelez pas depuis 3 semaines ! Ce dossier qui patiente sur le coin de votre bureau depuis des lustres ! Et comme à votre habitude, vous allez traiter le sujet au dernier moment, dans le stress en plus d’avoir l’enclume sur la tête de la deadline qui sera ou limite si pas carrément déjà passée !

Avant d’entrer en guerre contre notre adversaire, commençons par l’identifier.

Quel est-il ? Qu’est-ce que la ‘procrastination » ?

Déjà, sachez qu’il ne s’agit en rien d’une mauvaise gestion de notre temps. Certains diront qu’il s’agit d’une attitude professionnelle, un manque de sérieux lié à la difficulté d’effectuer une tâche qui n’apporterait pas une satisfaction immédiate.

Quelle forme prend notre adversaire ?

Il apparaît sous 3 costumes différents !

Forme 1 : la distraction

Ne vous est-il jamais arrivé de remettre à plus tard l’exécution d’une tâche ? Oui oui ! Ce client qui attend toujours votre appel ! Ne vous êtes-vous jamais arrêté en plein milieu de cette tâche, pour aller chercher un thé bien chaud, pour envoyer un petit « tweet », changer votre statut sur Facebook ou regarder vos mails ? « Mais, ça ne prendra pas plus qu’une minute… Je ne serai pas moins efficace » vous murmure à votre oreille votre « conscience »… Sauf que la trotteuse tourne et que les secondes sont vites devenues des minutes voir même des heures !

Score : 1 – 0 Pour la procrastination !

Forme 2 : Les priorités qui n’en sont pas

Attention à votre conscience sournoise ! Elle est là, à vous attendre pour jouer sur vos faiblesses. Grâce à elle, nous trouvons des justifications. Nous arrivons à faire preuve de beaucoup d’imagination pour inventer des priorités nouvelles, et nous adonner à l’art de ne pas faire ce que nous avons vraiment à faire. Sachez, vous qui me lisez, que nous devons nous montrer plus fort qu’elle (cette petite voix qui fait notre conscience). Elle souhaite simplement nous faire dévier de notre route… Si nous la laissons faire, bien entendu !

Score : 2 – 0 Toujours pour la procrastination !

Forme 3 : Calcul du temps qu’il nous reste – Formulation toute faite 

STOP !!! Faites attention, elle est là ! « Bon, je fais vite ça, vite vite, et après je commence » ; « Si je compte qu’il me reste 3h avant de rentrer dans ma douche…. Ça me laisse tant de temps pour faire ça, donc ça… ». Ça y’est, nous sommes perdus, si encore une fois, nous la laissons faire ! Cette fois-ci, c’est la « théorisation justificative » qui se présente à nous… Mais… Oups…

Score : 3 – 0 Toujours pour la procrastination…

Les outils pour vaincre notre art de la procrastination

Ça suffit !

Nous avons maintenant démasqué les formes de notre adversaire ! A nous de mettre en place les outils, pour que cette situation se termine ! Comme dans toutes batailles, il nous faudra élaborer une stratégie, un plan d’action !

Etape 01 : Établir des objectifs clairs

Avant de se lancer dans un projet, il faut penser en termes d’objectifs. Et savoir s’ils sont en adéquation avec notre psychologie. Quels en seront les résultats ? Il faut viser l’apport, la récompense, afin de trouver plus facilement sa motivation et éviter la lassitude de la routine.

Dans le cadre d’une recherche d’emploi, de la perte de poids, chercher à élargir les champs de ses compétences, … Tous ses projets nécessitent le franchissement d’obstacles importants et ont besoin d’un courage au quotidien ! Les bénéfices de tels projets sont : confiance en soi, estime personnelle et amour propre. Ça fait rêver, hein !?!?!?!

Etape 2 : Se placer des limites temporelles

S’imposer des deadlines permet de stimuler notre motivation, de mieux nous organiser au quotidien et de remettre en cause notre possible obsession de la perfection. Pourtant, nous le savons bien que la perfection n’est pas de ce monde et engendre la frustration et le mécontentement. Tous deux moteurs de la procrastination.

Cette technique permet de parcelliser nos objectifs en différentes tâches de moindre importance, définir le timing et la date buttoir pour la réaliser. Ne pas oublier de s’octroyer des temps de pauses entre, pour se « récompenser » et souffler.

Cette manière permet d’obtenir la satisfaction personnelle, un sentiment d’accomplissement, découlant de la réalisation de chacune de nos tâches qui nous rapproche, par ce fait, de notre but final. Il permet également de ne pas perdre l’objectif des yeux !

Une des technique que je vous proposerai, est celle dite POMODORO, technique de planification développée par Francesco Cirillo à la fin des années 1980.

Planifions-nous des temps de travail :

  • Décider d’une tâche à effectuer en 25 minutes
  • Réglons le « pomodoro » (minuteur, ou téléphone sous compte à rebours) à 25 minutes
  • Travaillons sur notre tâche jusqu’à ce que le minuteur sonne et la noter comme faite
  • Prendre une courte pause de 5 minutes maximum pour faire nos geeks, et aller voir les mails, mettre un post sur Facebook, tweeter, chercher un café, passer un coup de fil… etc…
  • Et tous les quatre « pomodori », se permettre une pause un peu plus longue, allant de 15 à 20 minutes !

Etape 3 : Partageons nos projets !

Vous le savez comme moi, toute pression n’est pas négative ! Et le fait de parler de nos objectifs, de nos projets à nos amis et nos proches, nous permet d’avoir du soutien, et parfois, la piqûre de rappel ! « Au fait, t’en es où dans l’avancé de ton mooc ? (Mooc : Massive Open Online Course).

Etape 4 : Limitons les sources de distraction

Notre plan d’action est en place. Maintenant, il faut parler de la partie plus matérielle du plan ! Pour se faire ? Coupons les notifications provenant du téléphone portable et de toutes nos applications installées ! Fermons notre boite mail !

Rangeons notre espace de travail et rendons-le fonctionnel.

Ce sont de petites astuces qui seront peut-être difficile à mettre en place… Ou pas ! Ces actions simples qui ne laisseront que d’autre choix que de démontrer notre sérieux !

Volonté, courage et détermination sont nos maîtres mots !

Objectifs ?
Gagner du temps, gagner en pro-activité …

Garder la pêche pour assurer nos arrières !

L’état psychologique est important dans cette compétition que nous menons contre la procrastination. Cependant l’état physique est un élément clé ! Tenir dans des engagements alors que nous sommes fatigués ? Stressés ? Sous pression ? Affaiblis ?

Impossible de gagner dans ces conditions !

Notre état d’esprit positif, une alimentation saine, une hygiène de vie impeccable et notre temps de sommeil seront des éléments tout aussi important que notre motivation ! Prendre soin de son corps est aussi important pour s’assurer une certaine efficience journalière !

Nous en étions où avec le score dans le match contre la procrastination ? 3-0  ?

Raté ! Avec ces quelques petites astuces, elle restera au tapis à l’avenir ! Et nous en sortirons que plus professionnels et pro-actif !

 

Sandrine dite LaPtiteAlsacienne

cropped-20170216-blogueuse-en-herbe-photo-profil-fb.png

PS : j’ai testé la technique pomodoro durant toute l’après-midi. J’avoue que c’est pas mal ! Et même que « 5 minutes » de pause, c’est presque de trop ! Testez ! Vous me direz soit par mail ou en commentant directement sur l’article !

 


Pour aller plus loin :

Technique Pomodoro, article Wikipédia

Publicité

Une réflexion sur “L’art de la procrastination

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s